Navigation Menu

Nous les avons testés uniquement à Montréal, c’est la Société des Transports de Montréal qui les gère.

Le bus

Une chose impressionnante est de voir les Québécois qui font la queue bien alignés pour prendre le bus.

Une chose frustrante est qu’il existe des arrêts où le bus ne prend pas de voyageurs, on peut seulement y descendre. Nous avons couru pour rien une fois…

Il suffit de téléphoner au numéro A-U-T-O-B-U-S (288-6287) et en donnant le numéro de l’arrêt, on obtient l’heure du prochain bus, pratique !

Quand la nuit est tombée, les femmes seules sont autorisées à descendre entre les arrêts pour raccourcir leur chemin et éviter les agressions.

Le métropolitain

Les gares de métros sont beaucoup plus spacieuses (un peu comme la récente ligne 14 du métro parisien en fait),. Le réseau est beaucoup moins dense qu’à Paris, seulement 4 lignes contre 18 avec le RER. Mais, il y a moins de circulation, le bus est donc plus utilisé et utilisable. Globalement, tout le réseau métro et autobus aurait besoin d’une rénovation. Il faut dire aussi que le métro de Montréal date de l’exposition universelle de 1967 quand celui de Paris date de 1900. Les rénovations ne se font pas aux mêmes dates.

La ville de Montréal est toujours endettée depuis les J.O. de 1976 qui n’ont pas rapportés autant que prévu. Tout date visiblement de la même époque, sauf les bus où il semble qu’il y ait deux modèles, dont le premier avec des rivets apparents à l’extérieur. Les rames de métro, mieux ventilées qu’en France, sont agencées avec 4 blocs de 3 places entre chaque porte. On y dénombre moins de places assises. De plus, on y trouve un écran défilant avec des informations sur les évènements de la ville, des pubs et des actualités, c’est bien fait. Sur les quais, il y a des écrans géants qui diffusent un programme spécial, des spots d’informations, des bandes annonces de films et des interviews. Ainsi que la météo et le temps d’attente pour le prochain train dans un coin de l’écran. En plus, on a le son quand on est face à l’écran. Ce sont des vidéos projecteurs qui projettent d’un quai à l’autre et non pas des écrans plats.

Il y a de grands volumes dans le métro et les galeries souterraines, ça évite la claustrophobie, d’autant qu’en hiver certaines personnes ne vivent que dans les souterrains.

Le train

On a vu passer un train sur le vieux port. Il y a trois locomotives pour tirer ce train immense, dont on n’a même pas vu la fin. Les wagons contenaient chacun quatre conteneurs de cargo, deux en dessous et deux par dessus. Ils étaient rabaissés entre les roues pour que les conteneurs soient le plus près possible des rails.

Le train est beaucoup moins développé qu’en France, le car est le plus utilisé. De Montréal, il y a des départs toutes les heures pour des villes comme Ottawa et Québec. Il existe même un forfait « Rout-Pass » (www.routpass.com) illimité pour les touristes qui veulent pouvoir faire autant de trajets qu’ils le souhaitent pendant 7, 14 ou 18 jours dans l’ensemble du Québec et de l’Ontario (Ottawa, Toronto, Niagara…). Pour 150 euros pour 14 jours, c’est vraiment intéressant. À quand la même chose pour la SNCF ?

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *