Navigation Menu

La construction

On a vu des petits immeubles en construction, c’est tout en
bois, rien à voir avec chez nous !

Il semblerait qu’ils coulent des fondations comme en France ; mais qu’ensuite, ils construisent une large armature en acier (ou en bois), puis une plus serrée en bois.
Ils posent de la laine de verre entre les planches de bois. Ils recouvrent le tout par des panneaux de bois agglomérés, qu’ils enduisent d’un revêtement (étanche, isolant ?), puis ajoutent des briques ou des pierres pour la décoration.
Le bois a un inconvénient, il brûle. C’est pourquoi, tous les appartements sont équipés d’un détecteur de fumée et d’un extincteur.

Les rues

Les rues sont immenses et traversent la ville d’un bout à l’autre ; la numérotation se fait par pâtés de maisons, puis par appartements. S’il y a quatre appartements dans un « immeuble », il y aura 4 portes à l’extérieur, en tout cas, quatre numéros. Ces numéros vont jusqu’à plus de 10.000 !

Les boîtes aux lettres sont minuscules, elles font le tiers d’une feuille A4.

Les publicités, dites aussi circulaires, sont distribuées uniquement le samedi dans un sac spécial appelé Publisac.

Les maisons sont toutes de couleurs et de formes différentes, c’est sympathique.

Les églises

Ici, avec le déclin phénoménal du christianisme en 40 ans, on assiste à des choses étranges. Les églises sont reconverties en universités ou même en immeubles, c’est étonnant, seule la façade est conservée. Celles qui restent à leur affectation d’origine arborent des banderoles « Fais un prêt à ta paroisse ».

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *